Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
associationmaintendue.over-blog.com

Pour les Parents qui n'arrivent plus à CADRER leurs enfants ou Adultes Handicapés .

15 Avril 2016 , Rédigé par Main - Tendue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cousin infirmier 15/04/2016 13:52

Vous posez d'excellentes questions,auxquelles les réponses sont d'une telle simplicité.
Qu'une part de bonne volonté des parents, voir du respect pour leurs enfants permettrait de régler.
D'autre part, le foyer ne doit accepter le résident violent qu'une fois soigné et maîtrisable.
Cette simple démarche, améliorerait la vie au quotidien des autres Résidents et du personnel.

Une Amie 14/04/2016 17:38

Ce que vous décrivez est à peine croyable, en ce vingt et unième siècle l'on se croirait au 15è S.

Comment de tels agissements peuvent-ils se produire dans le milieu du handicap,alors que l'on imagine les handicapés aidés, dans leurs difficultés par des éducateurs à la hauteur .

L'on nous a fait part de loi, donnant une plus grande autonomie aux personnes différentes.

L'on contourne la loi et on laisse s'intégrer la violence:Pourquoi?...Qui en est Responsable,?
Qui doit mettre fin à de tels agissements ?..

gendarme à la retraite 14/04/2016 11:59

Je me pose une question : Pourquoi suivant la lecture de vos divers commentaires,( une solution étant connue ) , ne soit prise à l'encontre de la personne ' en souffrance '? C 'est un comble, faut -il un accident ou un drame pour réagir ?

Maman Arlette 13/04/2016 23:24

Quand un adulte différent est violent,les parents se doivent de le faire traiter médicalement.
Suivant une logique bien établie,la résidence ne peut accepter cette personne qui sème le trouble.
Elle est une charge supplémentaire pour l'équipe éducative,qui a autre chose à faire.
A présent l'hôpital prend en charge ces problèmes de violences"inutile de jouer l'autruche"

Parents Inquiets 12/04/2016 22:42

Vous émettez une excellente idée, vous la soeur, qui êtes en formation dans le milieu médical.
Faire part des problèmes de violences, de certains résidents en foyer au service hospitalier devient une des urgences du moment.
Forts de leurs compétences professionnelles et de leurs expériences ils calmeraient les violents.
Ce qui permettrait de redonner de la liberté,de la joie de vivre à tous les autres résidents et de libérer de tâches difficiles le personnel.

Soeur élève infirmière 12/04/2016 21:53

Hier soir France 2, nous a fait découvrir une situation insoutenable pour des parents courageux.
Leurs propres enfants décrits comme des tyrans,c'est une image forte de leurs comportement.
Quand un enfant frappe sa maman,n'écoute pas son père "Homme costaud "brise du meuble etc..
C'est à se demander "que faire?.."heureusement l'hôpital en a pris conscience,mettant en place une équipe de professionnels qui prennent à bras le corps ce problème.
Après quelques mois de travail, les résultats sont à la hauteur des espérances. Les tyrans se calment,les parents deviennent sereins, la vie de famille reprend comme au bon temps.
L'intervention de ces professionnels hospitaliers dans le foyer, pour stabiliser les Résidents qui ont des réactions similaires à ces tyrans, serait efficace et éviterait aux autres résidents de gamberger

indigné 12/04/2016 21:02

Cette vidéo interpelle.. c'est le but,
Voyez le désoeuvrement des parents devant une telle situation de violence, au moins eux ils agissent..
Cette situation se retrouve aussi dans des établissements, alors que font -ils ?
Le personnel encadrant, est il suffisamment aidé, formé, devant une telle situation ?
N'oublions pas de dire, aussi que cette violence dispatchée sur d'autres Résidents, a des conséquences, il émane des souffrances voir de la 'maltraitance ' pour eux... Et cela n'est pas noté comme important.. faut il faire intervenir le service adéquat pour régler ce problème?